Objectif Pôle Sud | Visite de la station scientifique Amundsen-Scott
En novembre 2018, Matthieu Tordeur va tenter de skier de la côte du continent Antarctique jusqu’au pôle Sud en solitaire et en autonomie totale.
1273
post-template-default,single,single-post,postid-1273,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-13.6,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Visite de la station scientifique Amundsen-Scott

Visite de la station scientifique Amundsen-Scott

Aujourd’hui visite de la station scientifique Amundsen-Scott du pôle Sud. C’est une base américaine dans laquelle sont conduites surtout des recherches sur l’atmosphère, l’astrophysique et le climat. La station a été totalement reconstruite en 2008, elle est juchée sur des pylônes qui sont ajustables en fonction des mouvements de la glace.
Elle peut y accueillir 150 personnes pendant l’été austral mais pendant les hivernages, où la base vit en autarcie totale, l’effectif se réduit à une cinquantaine de personnes. La station est extrêmement bien équipée et a de quoi faire pâlir un skieur qui viendrait de parcourir 1150 km depuis la côte du continent jusqu’ici. Bibliothèque, terrain de sport, salle de musique, salle de cinéma, jardin potager sous serre, il y a même un petit magasin et une poste !
Toutefois je ne pourrai pas profiter de toutes ces réjouissances. Le fonctionnement de la base est indépendant et si les américains acceptent de me faire visiter les lieux, ils n’ont pas le droit de m’en faire profiter. Alors je dois continuer de dormir sous ma tente et d’attendre patiemment de pouvoir me laver. Je vis sur un petit campement à 1 km de la base scientifique avec @ale, nous sommes beaucoup moins nombreux mais tout le monde ici a de folles histoires à raconter. Entre récits de l’ascension des 7 plus hauts sommets du monde, pôle Nord, traversée de l’océan à la rame ou tour du monde à la voile en solitaire, impossible de s’ennuyer.

 

Suivez toute l’aventure sur Instagram.

1Comment
  • Alain
    Posted at 11:26h, 17 janvier Répondre

    Bonjour,
    j’avais pu visiter Palmer,, la plus petite base américaine en Antactique, et déjà j’avais été impressionné par l’équipement pour seulement 40 personnes (en 2000). Donc celle-là, ce doit être énorme.!

Post A Comment